"J'accompagne votre enfant haut potentiel à comprendre et
maîtriser sa différence pour qu'il puisse enfin s'épanouir."

Où et quand faire bilanter son enfant ?

Quel thérapeute pour accompagner mon enfant ?

Il existe différents types de tests pour bilanter un enfant précoce, en fonction de son âge. Ils ne peuvent être réalisés que par un ou une psychologue. Tous les psy ont la capacité de les faire passer du fait de leur parcours de formation, mais je ne peux que recommander de saisir un ou une psychologue spécialiste de la précocité : l'analyse des résultats du test sera plus fine. Je déconseille les psychologues de l'Education nationale, trop généralistes.

Le WPPSI-IV : entre 2 ans et demi / 7 ans et 7 mois.

Ce test se présente sous 2 formes :

  • de 2 ans 6 mois à 3 ans 11 mois : On évalue la compréhension verbale ; le domaine visuospatial; la mémoire de travail (Domaines complémentaires : Acquisition verbale; Non verbale; Aptitude générale)

  • de 4 ans à 7 ans 7 mois : On évalue la compréhension verbale; le domaine visuospatial; le raisonnement fluide; la mémoire de travail; la vitesse de traitement (Domaines complémentaires : Acquisition verbale; Non verbale; Aptitude générale; Efficience cognitive)

Le WISC-V : entre 6 à 16 ans et 11 mois.

L’évaluation produit cinq indices composites de notes:

  • Indice de compréhension verbale (ICV)

  • Indice spatial visuel (ISV)

  • Indice de raisonnement Fluide (IRF)

  • Indice de la mémoire de travail (IMT)

  • Indice de vitesse de traitement (IVT)

Grâce à l’analyse des domaines généraux et spécifiques du fonctionnement cognitif, les psychologues accrédités sont plus a même de définir un profil d’accompagnement adapté à leur petit patient.

WAIS-IV : au-delà de 17 ans.

On mesure :

  • Indice de compréhension verbale

  • Indice de raisonnement perceptif

  • Indice de la mémoire de travail

  • Indice de vitesse de traitement

Quel type d'accompagnement choisir pour accompagner et aider votre petit zèbre ?

Un enfant précoce a besoin d'être accompagné lorsqu'il se retrouve dans une situation de blocage.

Ce peut-être :

  • une difficulté à trouver sa place dans un groupe / dans la société

  • une difficulté à gérer ses émotions

  • une difficulté à communiquer

  • une difficulté à s'accepter

  • une difficulté à gérer le regard des autres...

Les exemples sont nombreux.

En fonction de ça, il ne faut pas faire appel aux mêmes thérapeutes.

Si les difficultés de votre enfant proviennent d'événement passés ayant un impact sur le présent (par exemple un décès d'une personne proche qui provoque une angoisse de séparation maintenant), un psychologue pourra vous aider. En effet, le psy travaille sur le passé pour apaiser le présent.

Si les difficultés de votre enfant concernent un événement présent qu'il n'arrive pas à gérer (par exemple la gestion de la frustration, la gestion des émotions, la communication...), un coach en développement personnel ou un kinésiologue pourront vous aider (les kinésio font souvent du coaching). En effet, ils travaillent en levant les blocages actuels pour envisager sereinement l'avenir.

Psychologue et coach ne font donc pas du tout le même travail et n'utilisent pas les mêmes outils.