"Je vous aide, vous et votre ado, à comprendre et à gérer les difficultés liées à l'adolescence pour qu'il puisse enfin s'épanouir."

"J'accompagne votre enfant haut potentiel à comprendre et maîtriser sa différence pour qu'il puisse enfin s'épanouir."

Parents : ne culpabilisez pas !

Lorsque les premières difficultés apparaissent au sein de la famille ou à l'école, les parents ont souvent tendance à vouloir trouver une solution à tout prix pour permettre à leur enfant de s'épanouir à nouveau. Et c'est tout à fait normal !

S'en suivent des réunions à l'école, des séances chez le psy, des consultations chez d'autres thérapeutes (hypnothérapeute, kinésiologue, sophrologue...).

Mais lorsque, malgré tout ce panel, l'enfant semble s'enfoncer dans son mal-être, les parents se retrouvent démunis, épuisés, sans solution. La culpabilité peut apparaître lorsqu'ils se disent des phrases du style :

"Si j'avais été plus attentif à lui (ou elle), j'aurais pu anticiper son mal-être"

"Je suis un mauvais parent car je n'arrive pas à trouver de solution à mon enfant"...

PARENTS : ne culpabilisez pas !

Pour la simple et bonne raison que si votre enfant est dans un mal-être, vous aurez beau lui apporter toutes les solutions sur un plateau, s'il refuse de s'en saisir, elles ne fonctionneront pas. De plus, c'est lui qui doit être l'acteur de son changement, et non pas le changement qui doit s'imposer à lui. Vous n'êtes donc absolument pas responsables de la non-sortie du mal-être de votre enfant : déculpabilisez !

Le principe du coaching est justement de montrer au coaché que des solutions existent, qu'il peut sortir de l'état dans lequel il est. Une fois convaincu de la possibilité du changement, il s'agit de permettre au coaché de mobiliser les ressources déjà présentes en lui, mais qu'il ne voit pas pour l'instant.

Il s'agit donc d'accompagner le coaché en lui permettant de changer son regard sur une situation bloquante afin d'envisager une nouvelle stratégie.