"Je vous aide, vous et votre ado, à comprendre et à gérer les difficultés liées à l'adolescence pour qu'il puisse enfin s'épanouir."

"J'accompagne votre enfant haut potentiel à comprendre et maîtriser sa différence pour qu'il puisse enfin s'épanouir."

Le coaching, c'est quoi ?

Coaching_cerveau.jpg

Être coach en développement personnel, aussi appelé coach de vie, c'est guider, accompagner, de manière individuelle toute personne qui rencontre une difficulté passagère dans sa propre vie et qu'elle n'arrive pas à surmonter seule.

Le coaching fait partie des thérapies brèves, il s'agit d'impulser chez le client la motivation de dépasser la difficulté en lui montrant que les ressources nécessaires pour y parvenir sont déjà en lui, même si, à l'instant "t", il ne les voit pas.

 

Est-ce que vous avez déjà remarqué qu'on a tous tendance à focaliser sur les éléments négatifs qui se sont déroulés dans une journée ?

Par exemple : "j'ai mal à la gorge", "mon patron me met la pression", "je n'ai pas réussi à faire ce que j'avais prévu", "je n'ai pas une minute à moi", "mon ado me gonfle, il ne fait rien à la maison"...

Ce mode de pensée braqué sur le négatif est typique du fonctionnement de notre cerveau, car ces moments négatifs sont à l'origine d'émotions négatives (stress, tristesse, peur, frustration, colère...) qui occultent les bons moments de la journée. C'est normal, nous cherchons constamment à améliorer ce qui peut l'être dans notre quotidien pour être heureux.

Quand notre esprit est braqué sur la situation négative, on ne trouve pas de solution. Alors on subit, on serre les dents, en se disant "ça va passer", "la roue finira par tourner"...

Mais si nous changeons l'angle de vue d'une situation, on trouve la solution à notre problème.

Voici un exemple concret :

Votre ado de 15 ans pique des colères régulièrement pour le moindre reproche que vous lui faites ou pour la moindre tâche que vous lui demandez de faire.

Généralement, le parent hausse immédiatement le ton, pour avoir le dessus sur son enfant, en pensant qu'il (ré)instaure ainsi son autorité. Or, cela ne fait qu'accroître la frustration de l'adolescent qui se sent incompris et qui se rebelle d'autant plus. Généralement, cela finit par une punition du parent qui monte la tension d'un cran supplémentaire, pensant toujours asseoir son autorité de cette manière. Parent et adolescent sont dans un schéma classique de communication frontale. Ce type de communication est stérile : aucun des deux n'écoute l'autre et cela ne fait que renforcer les rancœurs et les frustrations des deux côtés.

Ce que je vous propose à travers mes séances de coaching, c'est d'apprendre à voir la même situation sous un angle différent, en vous posant les bonnes questions. "Pourquoi mon enfant réagit-il ainsi ?", "Quel message essaye-t-il de me faire passer ?", "Je suis l'adulte, c'est moi qui dois prendre du recul car lui ne sait pas encore le faire !". Et la situation vous apparaît différemment, on passe dans une communication efficace.

Vous voyez ce que je veux dire ? Cet exemple vous parle ? Félicitations : vous venez de faire de la PNL (Programmation Neuro-Linguistique). Autrement dit, vous apprenez à programmer votre cerveau à réagir autrement à une situation donnée. C'est un des nombreux outils que j'utilise dans mes séances de coaching afin de guider, d'accompagner le client vers les objectifs qu'il s'est fixés.

Alors si vous aussi, vous traversez une situation difficile que vous pensez insurmontable seul(e), n'hésitez pas à me contacter, je vous montrerai des ressources, que vous possédez déjà sans le savoir, qui vous permettront d'atteindre vos objectifs.

A bientôt,

Sébastien TISSANDIER